L’école et les enfants autour du monde – School and children around the world : #1 Sydney (Australie / Australia)

Comme évoqué dans mon article ici, j’ai un joli projet : vous proposer, à travers les témoignages de parents et/ou d’enfants, de découvrir comme se passe l’école « ailleurs » dans le monde … Aujourd’hui, direction l’Australie, et plus précisément : Sydney ! (English translation at the end…)

16266256_773285966171605_3071013633663628750_n

1/ Avant de commencer à parler d’école etc, pouvez vous vous présenter ?

Salut ! Je m’appelle Sandrine et je vis à Sydney en Australie depuis octobre 2015. J’ai trois enfants, une fille S. de 9 ans et demi, et deux garçons, M. de 6 ans et demi et N. de 3 ans et demi.

Mes enfants sont scolarisés dans une école publique australienne à Maroubra dans le quartier de Sydney où nous vivons ! Seuls S. et M. vont à l’école, en Year4 et Year1 (équivalent CM1 et CP).

Comme je suis un peu (beaucoup) bavarde, je raconte ma vie par là : http://enfamilleenaustralie.blogspot.com.au/

2/ Dans le pays où vous vivez, comment se passe la scolarité des enfants ?

En Australie, il n’y a pas d’école maternelle ! Ca peut sembler bizarre au début, car on est très habitué à ce que nos enfants aillent à l’école à 3 ans. Mais ici, la primary school commence en Kindergarten (Kindy) et l’enfant doit avoir 5 ans au 31 juillet de l’année en cours pour commencer ! Les années scolaires sont de fin janvier à fin décembre.

Certains enfants n’entrent à l’école qu’à 6 ans, car les parents ont le droit de repousser leur entrée en Kindy, par exemple s’ils sont nés entre avril et juillet de l’année. Ainsi, ils ne seront pas les plus jeunes !

La primary school va de Kindy à Year6, en gros l’équivalent de la grande section jusqu’à la 6eme.

Il y a ensuite la High School de Year7 à Year12. On passe le HSC en Year12, puis c’est l’université.

Au cours de leur scolarité, les enfants passent le NAPLAN en Year3, 5, 7, 9. C’est un style de Test plutôt complet avec des Maths (+ test logique), de l’Anglais (lecture + questions, corrections de grammaire et rédaction) sous forme de QCM. Ca a l’air assez important pour certaines écoles, notamment car il y a des classements des écoles sur leur résultat.

Il existe des écoles publiques (gratuites sauf quand on n’a pas encore de résidence permanente), des écoles « privées » catholiques (qui coûtent 2000-3000 dollars australien l’année), des écoles « privées » (non catholiques) (autour de  10 000 dollars australien l’année voir plus).

Dans l’école publique de mes enfants, il y a environ 1000 élèves. C’est une très grosse école, mais j’en connais une autre où il y a 30 élèves dans toute l’école !

Même avec 1000 élèves, c’est une ambiance super familiale. Les enfants sont environ 25 par classe. Il y a beaucoup de classes par niveau.

3/ Comment s’articulent les rythmes scolaires (horaires, jours d’école, vacances, etc) ?

Les enfants ont école du lundi au vendredi de 9h à 15h. Ils ont 2 semaines de vacances toutes les 10 semaines et 5-6 semaines pour les grandes vacances en été (en décembre-janvier).

Ils ont des journées bien remplies et changent très souvent d’activité.

Ils ont trois pauses à 10h, 11h, et à 13h pour le repas du midi. Ils ont aussi pas mal de temps jeux libres ou pas.

Il y a un système de garderie avant et après l’école et pendant les vacances scolaires dans l’école (ça dépend des écoles). Sinon les enfants vont à des « camps », genre, gym, tennis, ou nature pendant une semaine.

4/ Pouvez-vous nous raconter, à travers votre regard de parent ou celui de vos enfants, une journée « type » ? 

Les instituteurs nous donnent en début d’année des idées de journée type, mais cela change un peu tous les jours. Car certains jours ils ont langues étrangères, certains sport, certains art. Mais voilà à peu près comment cela se passe.

Avant le début certains enfants lèvent les drapeaux (australien, aborigéne) à l’école.

Le matin, ils commencent à 9h, ils ont un temps maths (en groupe de niveau ou toute la classe), ou d’anglais (lecture et écriture par groupe de niveau ou toute la classe par exemple). Ils ne restent pas super longtemps sur chaque matière. Ils ont un style de court cours magistral où ils sont assis au tapis ou là où ils veulent d’ailleurs, puis des exercices où ils peuvent s’aider ou pas. Ils font très très peu de copie de leçons au tableau, voire jamais. Les instituteurs donnent des polycopiés en général, voire pas, mais ils se concentrent sur le fait que l’enfant comprennent les notions. L’écriture est réservée à la production d’écrit (poèmes, récit, etc…).

Ils ont un temps langues (grec ou mandarin pour eux), où ils sont avec une autre maitresse dans une autre classe.

Ils sont mélangés avec d’autres enfants d’autres classes.

Ils ont des petits jeux/tinker time/musique/yoga/détente dans la matinée, voire des jeux dehors s’ils sont trop excités.

Ils ont une récréation où ils peuvent manger un bout à 11h.

Ils ont ensuite du temps de travail sur les autres matières.

Ils peuvent faire du spelling (orthographe …) où ils travaillent sur des mots importants dont ils doivent connaitre l’orthographe pour pouvoir produire des écrits. Cette année, ils ont une liste qui dépend de leur niveau.

Ils mangent leur midi à 13h. C’est une lunch box, ils mangent sur le sol quand il ne pleut pas, ou dans la classe quand il pleut. Cela dure 45min à 1h en tout.

Ils retournent ensuite travailler.  Mais avant ils ont un temps pour se calmer, style musique zen et lecture libre. Et à 15h ils sont dehors !

Les enfants trouvent que les journées passent très vite, ils n’ont pas le temps de s’ennuyer.

5/ Quelles sont les spécificités au niveau de la scolarité, de l’enseignement, des méthodes / pédagogies utilisées, etc dans ce pays ?

L’école de mes enfants ne suit pas de pédagogie particulière (Montessori etc…). Mais leur pédagogie est déjà très différente de celle des écoles classiques françaises. Les enfants sont plus acteurs, ils doivent apprendre à comprendre, se questionner, réfléchir par eux même. Du coup, certains apprentissages sont peut être plus longs, mais au final, ils apprennent !

Les enfants ne travaillent quasiment jamais assis sur une chaise, ne copient pas de leçons, ils travaillent beaucoup par projet et ont souvent champ libre sur leur projet.

Au niveau des tests (contrôles), ils n’ont jamais (dans notre école) de leçons à réviser, le travail principal se fait en classe. Les instituteurs leur donnent un test, mais peuvent un peu les aider dans le sens où ils leur donnent des indices (clues) pour qu’ils se sentent moins perdus. Ils les aident à réfléchir pour qu’ils trouvent la bonne solution. Ils encouragent beaucoup l’effort, plus que le résultat.

Ils ont un système de récompense en Learning, Safety et Respect.

Chaque enfant doit avoir 3 petits papiers (style bon point) pour un des thèmes pour avoir un ruban. Au bout de trois rubans, ils reçoivent un certificate en assembly, devant la moitié de l’école.

Les « bons points » de learning ne vont pas forcément (ou pas que) aux élèves qui se débrouillent le mieux, mais aussi à ceux qui, même face à la difficulté n’abandonnent pas et font de gros efforts.

Niveau lecture, les enfants apprennent à lire et écrire en Kindy (= grande section), à 5 ans donc. C’est plutôt une méthode globale, et l’écriture détachée, ils n’utilisent pas de cursives.

Il y a peu de devoirs car les instituteurs considèrent que le gros du travail doit être fait en classe (mais je crois que ça varie avec les écoles). Ils ont de la lecture et peuvent lire ce qu’ils veulent, des maths (notamment sur les logiciels), et un projet ou une présentation à faire devant les autres.

Les enfants ont travaillé sur la résilience par exemple. J’ai trouvé ça chouette.

J’aime le fait qu’ils puissent travailler  par groupe de niveau. Ils mélangent les classes de même niveau et font des groupes. En plus, ça leur permet de ne pas avoir le même instituteur toute la journée.

Les assembly c’est top aussi. Un vendredi sur deux (Kindy-Year2 et Year3-Year6). Deux classes travaillent ensemble sur un thème et présentent pendant une heure au micro leurs travaux. Chaque enfant parle. Ils chantent l’hymne de l’école et l’hymne australien. Il y a aussi une récompense pour la classe la plus respectueuse et à l’écoute de ceux qui parlent.

Un autre point qui peut paraitre différent est la liberté qu’ont les enfants. Ils se lèvent plus ou moins quand ils veulent, ils se fixent eux même des objectifs à atteindre. Pour demander le silence ou reconcentrer les enfants, ils utilisent des gestes, tapent des mains sur un certain rythme et tous les enfants vont suivre.

En règle générale en Australie, je pense qu’il est très mal vu de « crier » ou réprimander un enfant. Alors les instituteurs font particulièrement attention d’utiliser d’autres méthodes plus douces.

6/ Y a t il des matières plus mises à l’honneur (mathématiques, histoire, géographie, biologie, autre) ?

Ils ont des maths et de l’anglais tous les jours. La langue étrangère 3 fois par semaine. Le sport une à deux fois par semaine.

Ils font pas mal de science, beaucoup de manipulation, de projets, peu de cours fondamentaux.

Ils font un peu d’histoire, mais l’Australie est un pays très jeune et ils ne voient vraiment que ça. Ils ne parlent pas de l’histoire du monde, ni du monde antique.

Ils font et refont des choses sur la culture aborigène, l’arrivée des flottes de colons en Australie. Je dirai que c’est ce qui leur manque le plus, l’histoire…

7/ Quelle est la place des langues à l’école (langue maternelle et langues étrangères) ?

Mes enfants sont arrivés à l’école sans parler un mot d’anglais (enfin si Hello, Bye et compter jusqu’à 10… en gros).

Ma grande a été mis dans un programme d’English Second Language (ESL). Cela signifie qu’elle travaillait 3 fois par semaine une heure (ou un peu plus) avec une maitresse spéciale qui l’aidait (avec d’autres enfants) à rattraper son niveau en anglais.

Elle arrêtera les cours dans quelques semaines , après un an et demi du coup. Ils arrêtent quand l’institutrice considère que tu peux suivre tous tes cours en anglais. Car il faut apprendre l’anglais et apprendre à apprendre en anglais.

Mon M. n’a pas eu de cours d’ESL, il est rentré en Kindy avec tous les autres et a rattrapé comme ça.

Dans l’école de mes enfants, les élèves apprennent une autre langue, Le Mandarin ou le Grec. Mais cela dépend des écoles et de la population alentours. Cela peut être Espagnol, Russe, Français…

Il faut savoir que dans cette école, + 50 % des enfants ont une autre langue et viennent d’un autre pays.

8/ Et celle du sport, de la musique, des arts et des activités « autres » ?

Les enfants font du sport une à deux fois dans la semaine. C’est assez varié, il y a parfois des intervenants extérieurs, ils font des sports été et des sports hiver. Il y avait même possibilité de faire du Beach Volley pour l’été !

Niveau musique, on peut s’inscrire au Band de l’école et apprendre d’un instrument, ou à la chorale.  Mais sinon, ils n’en font pas particulièrement à l’école.

Par contre, ils sont super branchés art et numérique. Ils ont tout un tas de projet d’arts, que ce soit peinture, sculpture, sur des thèmes et artistes variés. Et ils travaillent beaucoup sur tablette ou ordinateur. Ils les utilisent pour faire des recherches sur des projets, préparer des présentation, créer des petits films, ou travailler à l’aide de logiciels éducatifs dont l’école paie les abonnements pour chaque enfant. 

Ils ont quelque chose que j’aime beaucoup aussi, ce sont des Tinker Time. Je trouve juste génial. On leur donne un objectif, un peu de matériel, on les met par équipe et ils ont leur mission à accomplir. Du genre, vous prenez 2 feuilles de papier, 10 cm de scotch et un tube de colle et vous devez faire rouler une bille sur 4 mètres en la lâchant sur votre système créé. Ils apprennent à travailler en équipe, avec un minding map et doivent faire travailler leur imagination. C’est top !

Sinon, il y a des cours de religion Non obligatoire. On peut choisir de les mettre à un autre temps découverte ou jeux, ou à la religion qui nous correspond (et ils en proposent plein pour toutes les croyances !).

9/ Et pour les plus petits (les moins de 6 ans, les moins de 3 ans), comment cela se passe-t-il ?

Pour les enfants qui ne sont pas encore scolarisés (donc avant 5-6 ans), il y a des crèches (plutôt super méga chères comme on ne peut même pas l’imaginer en France). Il est un peu à la mode d’envoyer ton enfant en Preschool (style maternelle) à partir de 4 ans. C’est payant bien sur. Mais c’est un peu la question récurrente dès que tu as un enfant un peu grand…

Sinon, pour la « sociabilisation », tu as tout un tas de playgroup qui existe. On va à trois playgroup par semaine avec N. Deux dans des écoles, où ils apprennent l’alphabet et le son des lettres, compter, écrire etc…

On va dire qu’ici les parents ont plutôt tendance à vouloir repousser l’entrée à la « grande école » comme ils disent.

10/ Carte blanche : je vous laisse partager votre impression, ressenti, celui de vos enfants par rapport à l’école dans votre pays, mais aussi ce que vous avez envie de partager / rajouter … bref, la parole est à vous !

Bon j’ai déjà beaucoup parlé, et tout ce que je retiens c’est que mes enfants sont juste super super contents, et motivés, ils ont gagné en confiance en eux-même car c’est quelque chose que les instituteurs poussent à avoir.

Ce système leur convient parfaitement, et cela les a rendus plus créatifs, inventifs, et heureux !

Bien sur, je parle de notre propre expérience dans l’école de mes enfants, mais je pense que c’est un peu ce qui ressort des écoles ici.

18268299_829190570581144_7234264167362642130_n

Merci à Sandrine pour ce témoignage très intéresssant ! Qu’en pensez-vous ?

Si vous souhaitez participer et témoigner vous aussi, n’hésitez pas à me contacter à : contact@precieuxmoments.fr ! Rendez-vous dans un mois pour un nouveau témoignage… Et un nouveau pays ❤ !

D’autres articles susceptibles de vous intéresser  :

……………………………………………………………………………………………………………………….

English translation 🙂

As mentioned in my article here, I have a nice project: to propose to you, through the testimonies of parents and / or children, to discover what happens in schools  « elsewhere » in the world … Today , in Australia, and more specifically: Sydney!

Capture

1 / Before you start talking about school ,  can you introduce yourself?

Hello ! My name is Sandrine and I live in Sydney, Australia since October 2015. I have three children, a 9 years old S., and two boys, 6 years old and 3 years old N.

My children are enrolled in an Australian public school in Maroubra in the Sydney neighborhood where we live! Only S. and M. go to school, in Year4 and Year1 (like CM1 and CP in France).

As I am a little (very) chatty, I tell my life there: http://enfamilleenaustralie.blogspot.com.au .

2 / In the country where you live, what happens to the schooling of the children?

In Australia, there is no kindergarten! It may sound odd at first, because we are very used to what our children go to school at 3 years old. But here the primary school begins in Kindergarten (Kindy) and the child must be 5 years old on July 31 of the current year to begin! The school years are from the end of January to the end of December.

Some children enter school only at the age of 6, as parents have the right to postpone their entry into Kindy, for example if they were born between April and July of the year. So they will not be the youngest!

The primary school runs from Kindy to Year6, roughly the equivalent of the large section up to the 6th.

Then there is High School from Year7 to Year12. One passes the HSC in Year12, then it is the university.

During their schooling, children pass the NAPLAN in Year3, 5, 7, 9. It is a rather complete test style with Maths (+ logical test), English (reading + questions, grammar corrections And drafting) in the form of MCQs. It sounds pretty important for some schools, especially as there are school rankings on their results.

There are public schools (free except when not yet permanently resident), Catholic « private » schools (which cost 2000-3000 Australian dollars a year), « private » (non-Catholic) schools Of $ 10,000 a year or more).

In my children’s public school there are about 1,000 students. It’s a very big school, but I know of another one where there are 30 students throughout the school!

Even with 1000 students, it is a super family atmosphere. Children are about 25 per class. There are many classes per level.

3 / How are the school rhythms organized (hours, school days, holidays, etc.)?

Children have school from Monday to Friday from 9 am to 3 pm. They have 2 weeks of vacation every 10 weeks and 5-6 weeks for the summer holidays (in December-January).

They have busy days and often change their activity.

They have three breaks at 10 am, 11 am, and 1 pm for lunch. They also have quite a lot of free play time or not.

There is a daycare system before and after school and during school holidays in the school (depending on the school). Otherwise the children go to « camps », kind, gym, tennis, or nature for a week.

4 / Can you tell us, through your look of parent or that of your children, a « typical » day?

Teachers give us ideas of the day at the beginning of the year, but it changes a little every day. Because some days they have foreign languages, some sport, some art. But that’s about how it happens.

Before the start some children raise the flags (Australian, Aborigine) to school.

In the morning, they start at 9am, they have a math time (in level group or the whole class), or English (reading and writing by level group or the whole class for example). They do not stay super long on every material. They have a short lecture style where they sit at the rug or wherever they want, then exercises where they can help themselves or not. They do very little copy of lessons on the board, if ever. Teachers give handouts in general, if not, but they focus on the fact that the child understands the notions. Writing is reserved for the production of writing (poems, narrative, etc …).

They have a time languages ​​(Greek or Mandarin for them), where they are with another mistress in another class.

They are mixed with other children from other classes.

They have small games / tinker time / music / yoga / relaxation in the morning, or even play outside if they are too excited.

They have a recreation where they can eat a bout at 11am.

They then have working time on other subjects.

They can do spelling (spelling) where they work on important words whose spelling they need to be able to produce. This year they have a list that depends on their level.

They eat their lunch at 1pm. It’s a lunch box, they eat on the ground when it does not rain, or in the class when it rains. This lasts 45min to 1h in total.

They then go back to work. But before they have a time to calm down, style Zen music and free reading. And at 3pm they are out!

The children find that the days pass very quickly, they do not have time to be bored.

5 / What are the specificities of the schooling, teaching, methods / pedagogies used, … in this country?

My children’s school does not follow any particular pedagogy (Montessori etc …). But their pedagogy is already very different from that of classical French schools. Children are more actors, they must learn to understand, to question themselves, to reflect by themselves. As a result, some learning may be longer, but in the end, they learn!

Children hardly ever sit on a chair, do not copy lessons, they work a lot on a project and often have a free field on their project.

At the level of the tests (checks), they never have (in our school) lessons to review, the main work is done in class. Teachers give them a test, but can help them a bit in the sense that they give them clues to make them feel less lost. They help them think so they can find the right solution. They encourage much effort, more than result.

They have a reward system in Learning, Safety and Respect.

Each child must have 3 small papers (style good dot) for one of the themes to have a ribbon. After three ribbons, they receive a certificate in assembly, in front of half of the school.

The « good points » of learning do not necessarily go (or not) to the students who manage the best, but also to those who even face the difficulty do not give up and make great efforts.

Reading level, children learn to read and write in Kindy (= large section), to 5 years therefore. It is rather a global method, and writing detached, they do not use cursives.

There are few duties because teachers consider that the bulk of the work has to be done in class (but I think it varies with schools). They have reading and can read what they want, math (especially on software), and a project or presentation to be made in front of others.

Children have worked on resilience for example. I found it nice.

I like the fact that they can work by level group. They mix classes of the same level and make groups. In addition, it allows them not to have the same teacher all day.

The assemblies are top too. Every other Friday (Kindy-Year2 and Year3-Year6). Two classes work together on a theme and present their work for one hour at the microphone. Every child speaks. They sing the anthem of the school and the Australian hymn. There is also a reward for the most respectful class and listening to those who speak.

Another point that may seem different is the freedom that children have. They rise more or less when they want, they set themselves goals to achieve. To ask for silence or to reconcile the children, they use gestures, clap hands on a certain rhythm and all the children will follow.

As a general rule in Australia, I think it is very bad to « scream » or reprimand a child. So teachers are particularly careful to use other, more gentle methods.

6 / Are there any more honored subjects (mathematics, history, geography, biology, other)?

They have maths and English every day. The foreign language 3 times a week. Sport once or twice a week.

They do a lot of science, lots of manipulation, projects, few basic courses.

They make a bit of history, but Australia is a very young country and they really only see that. They do not speak of the history of the world, nor of the ancient world.

They do and remake things about aboriginal culture, the arrival of settler fleets in Australia. I will say that is what they lack most, history …

7 / What is the place of languages ​​in schools (mother tongue and foreign languages)?

My children arrived at school without speaking a word of English (well if Hello, Bye and counting up to 10 … basically).

My grand was put into an English Second Language (ESL) program. This means that she worked three times a week (or a little more) with a special mistress who helped her (with other children) to catch up with her level in English.

She will stop the courses in a few weeks, after a year and a half of the blow. They stop when the teacher considers that you can follow all your courses in English. Because you have to learn English and learn to learn English.

My Mr. did not have any ESL classes, he went back to Kindy with all the others and caught up like that.

In my children’s school, students learn another language, Mandarin or Greek. But it depends on the schools and the surrounding population. This can be Spanish, Russian, French …

It should be noted that in this school, + 50% of children have another language and come from another country.

8 / And that of sport, music, arts and other activities?

Children play sports once or twice a week. It is quite varied, there are sometimes outside speakers, they do summer sports and winter sports. There was even the possibility of doing beach volleyball for the summer!

Level music, one can register to the Band of the school and learn from an instrument, or to the choir. But if not, they do not particularly at school.

By cons, they are super trendy art and digital. They have a whole lot of art project, be it painting, sculpture, on various themes and artists. And they work a lot on tablet or computer. They use them to research projects, prepare presentations, create small films, or work with educational software that the school pays subscriptions for each child.

They have something that I like very much, they are Tinker Time. I think it’s just great. We give them a goal, a little equipment, we put them in teams and they have their mission to accomplish. Like, you take 2 sheets of paper, 10 cm of scotch tape and a tube of glue and you have to roll a ball on 4 meters by releasing it on your system created. They learn to work as a team, with a minding map and have to work their imagination. It’s great !

Otherwise, there are non-compulsory religious classes. One can choose to put them at another time discovery or games, or the religion that corresponds to us (and they offer full for all beliefs!).

9 / And for the smallest (under 6, under 3), how does this happen?

For children who are not yet educated (ie before 5-6 years), there are creches (rather super mega expensive as one can not even imagine in France). It is a bit fashionable to send your child to Preschool (kindergarten) from 4 years old. It pays off of course. But this is a bit the recurring question as soon as you have a child a little big …

Otherwise, for the « socialization », you have a whole lot of playgroup that exists. We go to three playgroup a week with N. Two in schools, where they learn the alphabet and sound of the letters, count, write etc …

We will say that here parents tend to want to push back the entrance to the « great school » as they say.

10 / White card : I leave you to share your impression, felt, that of your children in relation to the school in your country, but also what you want to share / add … in short, the floor is yours!

Well I’ve already talked a lot, and all I can remember is that my children are just super super happy, and motivated, they have gained self-confidence because it’s something that teachers are pushing to have .

This system suits them perfectly, and this has made them more creative, inventive, and happy!

Of course, I’m talking about our own experience in my children’s school, but I think it’s a little bit of what’s coming out of the schools here.

17200918_795366773963524_54791856430782711_n

Thanks to Sandrine for this very interesting testimony! What do you think ?

If you wish to participate and testify yourself, do not hesitate to contact me at: contact@precieuxmoments.fr! See you in one month for a new testimony … And a new country <3!

Other articles which can interest you :

4 réflexions sur “L’école et les enfants autour du monde – School and children around the world : #1 Sydney (Australie / Australia)

  1. Pingback: L’école et les enfants autour du monde – School and children around the world : #2 Brésil / Brazil | Précieux Moments

  2. Bonjour, quels beaux témoignages. J’espère qu’il y en aura d’autres.
    Dans le cadre d’un projet  » voyage autour du monde », la maîtresse de mon fils Lucas est à la recherche de personnes et d’enseignants pouvant envoyer des documents ( photos, cartes postales) venant des pays suivants :
    L’Angleterre
    L’Alaska
    Le Pérou
    L’Australie
    La Polynésie
    LA Chine
    L’Inde
    Le Kenya et le Sénégal
    LE Maroc
    L’objectif de la maîtresse est de pouvoir parler à ses élèves de CE1 du quotidien des élèves dans ces pays, leur école, les matières qu’ils étudient, leurs cours de récréation….
    Merci d’avance pour tous ceux qui pourront partager et aider dans cette démarche !

  3. Pingback: {Projet} L’école et les enfants autour du monde – School and children around the world | Précieux Moments

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s