Dire adieu à ses rêves d’enfants…

Parce que j’avais besoin d’écrire ce texte, d’exorciser un peu cette douleur qui était au fond de moi ces dernières semaines… Parce que de poser ces mots me permettent de faire le deuil de mes rêves d’enfants… Et parce que j’espère que cela aidera peut-être certains à oser et à les réaliser (on ne sait jamais…)… Voilà, un texte écrit d’une traite, sous le coup de la tristesse, que je n’ai pas modifié, qui a traversé mon esprit et que j’ai eu besoin d’extérioriser… Demain, ça ira mieux… Ou pas… Bref on verra …

Quand on est petit souvent, on fait des rêves… parfois des rêves un peu fous : être astronaute, président etc… Et parfois on fait des rêves plus raisonnables, réalisables, et on se dit avant la fin de notre vie, on le fera, il se réalisera, c’est promis (juré craché).
En grandissant certains perdent leurs rêves d’enfants : après tout ce n’était qu’un rêve… ou pas ! Car certains gardent au fond d’eux ce rêve et, en se construisant dans la vie, se le rappelle de temps en temps, en se disant « si je fais ça, ça va me servir pour réaliser mon rêve », en se disant « un jour je pourrais le faire ».
Certains en parlent, d’autres non. Quand j’étais petite, j’ai un petit peu parlé du mien… Mais parfois les enfants peuvent cruels, méchants, parfois même les adultes…  Alors en grandissant, j’ai appris à garder certaines choses pour moi, même beaucoup, peut-être trop :/ ! C’est en partie à cause de cela que mon rêve ne se réalisera jamais…
Oui c’est un peu ma faute : ça fait mal à bientôt 35 ans ! Mon rêve était à portée de main… J’ai patienté tant d’années… Ce qu’il y a d’extraordinaire, c’est que ma moitié (mon amoureux ❤ ) était prêt à partager ce rêve avec moi. Et lorsque on peut enfin toucher du doigt ce rêve, qu’on se dit « peut-être dans quelques mois il pourrait devenir réalité » et bien la vie fait que parfois on ne peut pas le réaliser…
Quand on devient adulte on réfléchit un peu plus, on est moins dans la spontanéité, dans l’instant… Oui sauf que parfois il faut se décider justement très vite, trop vite.
Finalement je ne saurais même pas si mon rêve était réalisable ou non : tout est allé vite, trop vite pour moi ! Car quand on est à deux doigts de pouvoir concrétiser son rêve et qu’on n’ose pas, qu’on veut réfléchir etc., et bien on peut râter la seule et unique opportunité d’enfin pouvoir le réaliser
Je ne saurais donc pas si mon rêve était réalisable, mais ce que je sais c’est qu’à présent il ne l’est plus et c’est ça qui fait le plus mal, de devoir renoncer à un rêve qu’on a eu pendant presque 30 ans, un rêve d’enfant…  C’est très dur de renoncer à ses rêves et de devoir leur dire, non pas au revoir, mais adieu… On passe par beaucoup d’émotions : la colère, la déception, l’incompréhension, le sentiment d’injustice, le dégoût, la peine, la frustration, et puis la résignation…
Quand on est adulte peut-on faire des rêves ? Oui, on peut … Mais ont-ils autant de valeur que nos rêves d’enfants, ceux qu’on a trimballés dans notre tête, dans notre cœur, pendant tant d’années, ceux qui fixent en nous un objectif à atteindre, notre ligne de vie ?
Il va falloir maintenant que j’apprenne à renoncer et à vivre avec (ou plutôt sans), que je tourne la page…  Mais quelle page !!! Il y en a tant de pages en fait ! Et que j’envisage d’écrire de nouveaux rêves, mais ce ne sera pas pareil…  Plus rien ne sera pareil…  Quelque chose s’est brisé, il n’y a plus cette petite voix au fond de moi qui me disait « un jour tu pourras le faire »…

Alors les rêves d’enfants sont-ils faits pour être réalisés ?? Avez vous pu réaliser les vôtres ou y avez-vous renoncé ?

 

D autres articles susceptibles de vous intéresser :

10 réflexions sur “Dire adieu à ses rêves d’enfants…

  1. Oui ici avec mon homme on rêvait de s’installer au Canada pour y vivre, d’y faire nos enfants. C’était notre projet de jeunesse mais personne ne nous a suivi. Et aujourd’hui, notre famille est ancrée et ce rêve reste un rêve car on ne se donne pas la peine de le réaliser car notre quotidien nous prend déjà trop d’énergie. Bref je ne peux que envier ce qui y arrive.

  2. Oh ma belle je suis triste de lire tout ça n’hésite pas si tu as besoin d’en parler 😉 moi j’ai sauté le pas mais malheureusement ne rencontre pas le succès espéré…
    J’ai beaucoup de doutes mais l’espoir que ça marche je me donne jusqu’à la fin d’année après on verra …
    J’aurai au moins tenté
    Bisous ma belle

  3. J’ai parfois baissé les bras car je pensais avoir besoin de l’assentiment des autres pour avancer. Après, j’ai compris que ma vie perdrais son sens si je ne fonça pas. Je fonce donc et on verra.

  4. Moi j’ai eu tellement de rêves différents que certains se sont concrétisés d’autres non. Par exemple, je voulais être championne d’équitation mais ce n’est pas arrivé. Par contre, je voulais être traductrice et j’avais fait des études de langues qui ne m’ont pas servi… jusqu’à récemment car je suis désormais (entre autres choses) traductrice en freelance et j’ai des clients réguliers depuis plus d’un an donc j’en suis ravie !

  5. Pas toujours évident de se lancer je suis bien d’accord :/ Mais je pense qu’une fois qu’on a pesé le pour et le rencontre si l’envie est toujours présente (même si la colonne « contre » peut faire douter il faut voir si les pour sont assez motivants) , il faut se lancer pour ne pas regretter et se surpasser 🙂

  6. C’est une question que je me pose aussi, je pense être à un tournant de ma vie, sois je fonce pour me réaliser et réaliser mes rêves, soit je laisse tout tomber et passe à autre chose, une vie beaucoup moins intéressante que prévu, Survivre au lieux de vivre sans ses rêves =/ bon courage en tout cas.

  7. Pingback: Dans ma bibliothèque #95 : Mamie est partie | Précieux Moments

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s